:


1. Qu'est-ce que la toxoplasmose?
2. Comment attrape-t-on la toxoplasmose?
3. Comment savoir si je suis protégée contre la toxoplasmose?
4. Quand dois-je faire une sérologie de la toxoplasmose?
5. Comment faire pour ne pas attraper la toxoplasmose?
6. Faut-il se séparer de son chat?
7. Que faire si on se contamine pendant la grossesse?
8. Quel est le risque pour le bébé?
9. Faut-il faire une interruption de grossesse si on se contamine pendant la grossesse?
10. Peut-on transmettre la toxoplasmose à son entourage?
11. Que se passe-t-il à la naissance si une femme a attrapé la toxoplasmose au cours de la grossesse?
12. Que va devenir un enfant qui a été infecté avant sa naissance?
13. Après une contamination toxoplasmique en cours de grossesse, que faire pendant la grossesse suivante?
14. Peut-on allaiter quand on a fait une toxoplasmose pendant la grossesse?
15. Existe-t-il un vaccin contre la maladie?

 

1. Qu'est-ce que la toxoplasmose ?

C'est une maladie due à un parasite appelé Toxoplasma gondii très répandu dans la nature. Lorsque l'on se contamine, la plupart du temps on ne présente aucun signe. Le parasite va rester toute la vie à l'intérieur de l'organisme de façon totalement inapparente et va protéger la personne contre une nouvelle infection.

La sérologie de la toxoplasmose permet de savoir si l'on a été contaminé.

Pour une femme enceinte ou désireuse d'avoir un enfant, il est très important de connaître le résultat de sa sérologie toxoplasmique car une toxoplasmose contractée pendant la grossesse peut être dangereuse pour le fœtus :

  • Une sérologie positive avant la grossesse veut dire qu'elle est protégée, elle n'a donc aucun risque d'attraper la toxoplasmose pendant sa grossesse.
  • Si la sérologie est négative, cela veut dire qu'elle est exposée au risque de toxoplasmose et que pendant sa grossesse elle devra faire des tests sérologiques tous les mois jusqu'a l'accouchement et observer des mesures d'hygiène alimentaire pour ne pas attraper la maladie.

En France, environ 46% des femmes enceintes ne sont pas protégées (leur sérologie est négative).

2. Comment attrape-t-on la toxoplasmose?

On peut attraper la toxoplasmose de plusieurs façons :

  • En mangeant des aliments contaminés par des parasites. On ne peut pas voir à l'œil nu si un aliment est infecté. Les aliments les plus "dangereux" sont :
    • les viandes mal cuites, surtout la viande de porc
    • les légumes et les fruits souillés par de la terre
  • En nettoyant la caisse d'un chat
  • En manipulant de la terre sans porter de gants

3. Comment savoir si je suis protégée contre la toxoplasmose ?

La seule façon de savoir si l'on a été contaminé, donc savoir si l'on est protégé contre une nouvelle infection, est de pratiquer un test sérologique. Cet examen est prescrit par un médecin et réalisé par tous les laboratoires d'analyses médicales.

4. Quand dois-je faire une sérologie de la toxoplasmose ?

En France, il est obligatoire de faire une sérologie de la toxoplasmose pour le certificat prénuptial et lors de la déclaration de grossesse. Une femme enceinte ayant une sérologie négative en début de grossesse devra la refaire tous les mois jusqu'à l'accouchement
En pratique, il est recommandé de réaliser cette sérologie avant d'être enceinte dès que l'on envisage d'avoir un bébé.

5. Comment faire pour ne pas attraper la toxoplasmose ?

Une femme enceinte dont la sérologie de la toxoplasmose est négative doit impérativement observer les mesures suivantes :

  • Ne manger que la viande bien cuite
  • Bien laver les légumes et les fruits qui ont été en contact avec de la terre
  • Bien se laver les mains après avoir été en contact avec de la terre, après avoir manipulé de la viande crue et avant de passer à table
  • Ne pas manipuler la litière des chats
  • Porter des gants pour jardiner
  • Ne pas manger les charcuteries, les viandes fumées, les viandes salées car ces procédés ne détruisent pas les parasites.

6. Faut-il se séparer de son chat ?

Il n'est pas indispensable de se séparer de son chat durant la grossesse lorsque l'on n'est pas protégée contre la toxoplasmose. Il faut laisser une autre personne s'occuper du changement et du nettoyage de la caisse. Si cela n'est pas possible, il est recommandé de porter des gants et de bien se nettoyer les mains après avoir changé la litière.

7. Que faire si on se contamine pendant la grossesse ?

Le risque de passage du parasite de la mère au bébé et la gravité de l'atteinte du bébé dépend de l'âge de la grossesse au moment de la contamination. Plus la contamination a lieu tôt, plus le risque de passage est faible. Par contre, quand elle existe, la contamination du foetus, dans de très rares cas, peut être grave. A l'inverse, en fin de grossesse, la contamination du bébé est fréquente mais la plupart du temps la maladie ne donne pas de signes. En pratique, quand une toxoplasmose est diagnostiquée en cours de grossesse, le médecin prescrit habituellement de la spiramycine. Ce médicament est sans danger pour le fœtus.

En fonction de la date de contamination, on proposera à la future maman une amniocentèse qui permettra de voir si le bébé est contaminé (présence du parasite dans le liquide amniotique) et on suivra le développement du bébé grâce à l'échographie de morphologie fœtale.

  • Si l'amniocentèse est négative et l'échographie est normale, on poursuit la spiramycine jusqu'a l'accouchement.
  • Si l'amniocentèse est positive (présence du parasite dans le liquide amniotique) et l'échographie est normale, on arrête la spiramycine et on propose un traitement plus fort (le plus souvent adiazine + malocide) afin de permettre au bébé de lutter contre la maladie et d'éviter l'apparition de malformations.
  • Si l'amniocentèse est positive et l'échographie montre des lésions, on peut envisager une interruption médicale de grossesse.

8. Quel est le risque pour le bébé ?

Dans 70% des cas, toutes périodes de contamination confondues, il n'y a pas de passage de la maladie de la mère au bébé. Dans de rares cas la toxoplasmose peut provoquer une fausse couche ou des lésions au niveau du cerveau plus ou moins graves. On peut détecter ces anomalies avant la naissance grâce à l'échographie de morphologie fœtale.
Parmi les bébés contaminés avant la naissance, seulement 1/4 développeront des signes cliniques qui se situent essentiellement au niveau de l'œil. Leurs conséquences sur la vision sont la plupart du temps extrêmement modérées, voire inexistantes. Nous n'avons pas observé d'enfant aveugle du fait d'une contamination toxoplasmique.

9. Faut-il penser à une interruption de grossesse si on se contamine pendant la grossesse ?

Cette éventualité est extrêmement rare (1% des cas).On en proposera aux parents une interruption médicale de grossesse uniquement si l'échographie révèle des anomalies chez le bébé. Cette intervention peut se faire à n'importe quel moment de la grossesse.

10. Peut-on transmettre la toxoplasmose à son entourage ?

Non, cela n'est pas possible. Une femme enceinte qui contracte la toxoplasmose ne fait courir aucun risque ni à ses enfants et ni à son entourage. De même, une femme enceinte ne court aucun risque si une personne de son entourage est contaminée. La seule façon d'attraper la toxoplasmose est de consommer des aliments contaminés par le parasite.

11. Que se passe t-il à la naissance si une femme s'est contaminée pendant sa grossesse ?

Dès l'accouchement, la mère arrête le traitement qui lui a été prescrit.
Le bébé va bénéficier d'un examen clinique classique
ainsi que d'un fond d'œil à la recherche de lésions de la rétine. Une échographie transfontanellaire pour rechercher des anomalies au niveau du cerveau sera également réalisée. Une prise de sang sera effectuée pour pratiquer des examens sérologiques. Au terme de ce bilan, deux situations sont possibles :

  • Il y avait du toxoplasme dans le liquide amniotique avant l'accouchement et/ou les examens pratiqués à la naissance ont montré une contamination de l'enfant. Dans ce cas, l'enfant est traité pendant un an et suivi régulièrement sur le plan clinique et ophtalmologique (examens du fond d'œil répétés).
  • L'amniocentèse était négative (elle n'a pas montré de toxoplasme dans le liquide amniotique) et les examens pratiqués à la naissance ne montrent pas de trace de la maladie, l'enfant ne reçoit aucun traitement. Mais pour être sûr qu'il ne soit pas contaminé on suivra ses sérologies pendant un an. Cette surveillance est importante car elle permettra de s'assurer que tous les anticorps que la mère a transmis au bébé sont bien éliminés dans la 1ère année de vie. Elle permet également de vérifier que le bébé ne sécrète pas lui même des anticorps.
    Chez l'enfant non contaminé, les anticorps observés à la naissance sont tous d'origine maternelle et disparaissent en moins d'un an. La constatation d'une sérologie négative chez un enfant d'un an permet d'écarter avec certitude une toxoplasmose congénitale.

12. Que va devenir un enfant qui a été infecté avant sa naissance ?

Seul un quart va présenter des signes cliniques, essentiellement au niveau des yeux. Le toxoplasme peut provoquer des lésions au niveau de la rétine (membrane située dans l'œil et qui reçoit la lumière). Les conséquences de ces lésions sur la vision dépendent de leur taille et de leur localisation par rapport au centre de la rétine, région que l'on appelle la macula.
Une lésion de grande taille située au centre de la rétine pourra provoquer l'apparition d'un "point noir" autour duquel l'enfant aura une vision tout à fait normale. Heureusement, cette situation est la moins fréquente.

Il faut savoir que ces lésions de l'œil peuvent apparaître et rechuter pendant toute la vie et de façon imprévisible. C'est la raison pour laquelle nous conseillons un suivi ophtalmologique régulier.

13. Après une contamination toxoplasmique en cours de grossesse, que faire pendant la grossesse suivante ?

Rien. La contamination toxoplasmique a entraîné la fabrication d'anticorps. La mère est donc protégée et ne peut plus transmettre la maladie à son bébé au cours d'une autre grossesse.

14. Peut-on allaiter après avoir été contaminée par une toxoplasme pendant la grossesse ?

Oui, sans aucun problème, d'autant qu'à la naissance la mère cesse de prendre le traitement contre la toxoplasmose.

15. Existe-t-il un vaccin contre cette maladie ?

Non, actuellement nous ne disposons pas de vaccin contre la toxoplasmose.

Dernière mise à jour le 29 juillet 2008